Les vérités les plus simples sont parfois les plus profondes

La foi chrétienne a pour centre des vérités toutes simples, qu'un enfant peut saisir. Pourtant ces vérités peuvent entraîner notre admiration pour toute une vie.

On raconte que l’on a un jour posé la question suivante à un théologien de renom, qui avait été pasteur pendant des années: « Quelle est la vérité théologique la plus profonde que vous ayez découverte dans vos années d’études et de prédication? » On aurait pu imaginer qu’il allait mettre en avant un concept théologique abstrait, ou une vérité détaillée et complexe à saisir pour le cerveau humain. Mais sa réponse était toute simple. A cette question, il a tout simplement répondu: « Jésus m’aime et je le sais, la Bible me le dit. »

En disant cela, il faisait référence à un chant pour enfant (que vous avez peut-être vous-même appris à l’école du dimanche!). On pourrait sourire face à une réponse si simple et si basique. Mais il y a beaucoup de sagesse dans ce que ce théologien a répondu. Car ces paroles toutes simples, qui peuvent-êtres comprises par un enfant, décrivent en même temps des vérités profondes qui peuvent occuper les études d’un théologien pour toute une vie. Les vérités les plus simples sont parfois les plus profondes.

C’est certainement le cas de la foi chrétienne. La foi chrétienne n’a pas pour centre des vérités novatrices, des révélations spectaculaires, ou des concepts compréhensibles uniquement par certains spécialistes. La foi chrétienne est avant tout à propos d’une histoire toute simple, que tout le monde peut comprendre, et qui concerne l’amour de Jésus envers des pécheurs perdus. En fait, ce message au cœur de la foi chrétienne est si simple qu’il semble être une folie pour le monde:

Les Juifs demandent un signe miraculeux et les Grecs recherchent la sagesse. Or nous, nous prêchons un Messie crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les non-Juifs, mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, qu’ils soient juifs ou non.

1 Corinthiens 1.22-24

Le problème, c’est que nous pouvons facilement être blasés par des vérités qui sont simples, car nous en oublions leur profondeur. J’ai été frappé de cela dans ma vie personnelle ces derniers jours. Bien sûr que je sais que Jésus m’aime, d’un amour inconditionnel. Je le sais intellectuellement, et je peux même pointer vers des versets qui prouvent cette vérité. Mais combien j’ai besoin de lutter, jour après jour, pour m’approprier cette vérité par la foi, afin de l’appliquer à ma vie.

Je vis trop souvent en ayant cette vérité dans la tête, sans me plonger dans sa profondeur et son application à ma vie. Je passe une journée peu productive, et je me laisse ronger par la culpabilité. Je pèche, et je pense que je ne mérite pas de venir à Jésus pour être pardonné. Je lutte pour avoir une attitude qui honore Dieu, et le ciel me semble fermé. Au lieu de m’arrêter et de me dire avec confiance: « Jésus m’aime et je le sais, la Bible me le dit. » Quelle vérité toute simple. Mais quelle vérité profonde.

Ne cherchons donc pas ce qui est impressionnant. Ne courons pas après ce qui est nouveau. Restons attachés à ce qui est simple mais profond: le beau message de la croix. Comme le dit ce cantique anglais:

Redites-moi la vieille, vieille histoire
De Jésus, et de son amour

Tell me the old, old story, écrit par Katherine Hankey, traduit en français par Ruben Saillens sous le titre « Redites-moi l’histoire » (AF263)

Benjamin Eggen

Benjamin a été pendant plusieurs années responsable du mouvement de jeunes La Rébellution, dans le cadre duquel il a écrit les livres Une vie de défis et Soif de plus ?. Après avoir étudié à l’Institut Biblique de Bruxelles, il est maintenant en formation pastorale dans son Eglise locale à Bruxelles. Vous pouvez le suivre sur sa chaîne YouTube ou son compte Instagram (@beneggen).

Articles pouvant vous intéresser

>