Une seule vie, le poème de Charles Studd en français (Only One Life)

Avant de partir comme missionnaire en Chine, C.T. Studd a écrit un poème bouleversant. Le voici en français, en texte et en vidéo.

Je ne me souviens plus où j’ai lu ce poème pour la première fois, mais je sais que depuis que mes yeux se sont portés dessus, il ne m’a plus quitté. Ce poème de Charles Studd résume merveilleusement bien la brièveté de la vie humaine, et l’ambition chrétienne de vivre pour Christ.

Mon ami Nicolas B. m’a aidé à traduire ce poème en français, et avec l’aide de quelques autres amis, je viens de publier une vidéo du poème qui dure 2mn43. Si vous n’aimez pas lire des poèmes, j’espère que le format vidéo vous aidera à saisir le sens et la portée de ces paroles si profondes!

Ce poème a été écrit par C.T. Studd (1860-1931). Issu d’une famille aisée, il étudiait dans une université prestigieuse et était le meilleur joueur de cricket de son époque. Il avait tout pour réussir. Mais à 24 ans, il a quitté la richesse, la popularité, et tout ce qu’il avait, pour partir comme missionnaire en Chine. Il passera sa vie entière à partager l’Évangile en Chine, en Inde, puis en Afrique. Quel bel exemple!

Voici le texte complet du poème (il y a deux strophes en moins dans la vidéo).

Je dois vous parler de ce court refrain
Dans ma vie chargée, il fit son chemin
Une conviction en est ainsi née
Et ne m’a depuis plus jamais quittée;
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Une seule vie, une seulement
Les heures s’en vont, chassées par le vent
Puis viendra le jour glorieux du Seigneur
Je devrai tenir face à sa grandeur
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Une seule vie, cette douce voix
Me supplie de faire de bien meilleurs choix
Et d’abandonner mes buts orgueilleux
Pour me soumettre aux plans parfaits de Dieu
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Une seule vie, de brèves années
Pleines de fardeaux, remplies d’anxiété
Et cette question, qu’il faut se poser
Vivre pour moi-même ou Sa volonté?
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Quand le monde veut me séduire encore
Et quand Satan vient redoubler d’effort
Même quand mon cœur, veut suivre sa voie
Aide-moi Seigneur, à dire avec joie:
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Donne-moi Ô Père, la résolution
De te suivre même, dans les afflictions
Te rester fidèle, ce quoi qu’il en coûte
Te faire plaisir, au long de la route
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Oh! Que mon amour brûle avec ferveur
Et que face au monde, je garde mon cœur
Vivre pour toi seul, pour toi seulement
Te faire plaisir, éternellement
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Une seule vie, juste une ici-bas
C’est ta volonté qui s’accomplira
Et quand prendra fin la dernière scène
Je pourrais redire: « ça valait la peine »
Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ

Strophe supplémentaire:

Une seule vie, qui passera vite
Seul restera ce qui est fait pour Christ
Et sur mon lit de mort, je serai dans la joie
Si le feu de ma vie a pu brûler pour toi

Nicolas B. et Benjamin Eggen, traduction française du poème « Only One Life », septembre 2019

Si vous vous intéressez à la vie de Charles Studd, vous apprécierez peut-être cette vidéo où je retrace en quelques minutes l’histoire des « 7 de Cambridge ». Il s’agit de 7 étudiants, dont C.T. Studd, qui sont partis comme missionnaires en Chine en 1885.

Benjamin Eggen

Benjamin a été pendant plusieurs années responsable du mouvement de jeunes La Rébellution, dans le cadre duquel il a écrit les livres Une vie de défis et Soif de plus ?. Après avoir étudié à l’Institut Biblique de Bruxelles, il est maintenant en formation pastorale dans son Eglise locale à Bruxelles. Vous pouvez le suivre sur sa chaîne YouTube ou son compte Instagram (@beneggen).

Articles pouvant vous intéresser

>