Noël est pour ceux qui sont infidèles

Lors des fêtes de fin d'année, on s'assure que tout soit impeccable. Une maison bien rangée et magnifiquement décorée. Un repas succulent, préparé avec soin. Nos plus beaux habits de fêtes. Et pour couronner le tout, un beau sourire sur nos lèvres. Mais nos vies ne sont pas comme ça.

Il faut avouer que nos vies ne sont pas si bien rangées. Nos vies sont bien plus chaotiques que nous ne voulons le laisser paraître. En fait, nos vies ressemblent plutôt à la cuisine après le repas de Noël: de la vaisselle un peu partout, des restes qui traînent, et des odeurs pas très agréables.

Mais la bonne nouvelle de Noël, c’est que Jésus n’est pas venu pour ceux qui pensent avoir une vie bien rangée, en ordre, et qui pensent tout gérer par eux-mêmes. Non, Jésus est né pour ceux qui n’arrivent pas à vivre comme ils devraient vivre. Il est venu pour ceux qui reconnaissent qu’ils sont faibles, malades spirituellement, et incapables de tout maîtriser par eux-mêmes. Pour ceux qui sont brisés par la réalité de ce monde, brisés par la réalité du péché et par les conséquences du péché. Pour ceux qui sont conscients qu’il y a des choses qui ne vont pas avec leur vie. Cela, c’est vous, et c’est moi.

Le renversement que Jésus amène

C’est formidable de voir qu’en Luc 2, la naissance de Jésus, le Messie tant attendu pendant des siècles, est annoncé à de simples bergers:

Mais l’ange leur dit: « N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple: aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur. »

Luc 2.10-11

La naissance du Messie n’est pas annoncée aux rois et aux puissants de ce monde, mais à de simples bergers dans un champ. Nous voyons ici que s’accomplit ce dont il est question dans le cantique de Marie, où il est dit que par la naissance de Jésus Dieu « a renversé les puissants de leurs trônes et il a élevé les humbles. » (Luc 1.52)

Et c’est le même principe que l’on observe tout le long du ministère de Jésus. Il va aller vers ceux qui sont rejetés. Vers les pauvres, vers les exclus de la société. Pas vers ceux qui sont orgueilleux et qui pensent qu’ils n’ont pas besoin de lui. Mais vers ceux qui sont humbles, ceux qui reconnaissent leur pauvreté spirituelle. Ceux qui reconnaissent qu’ils sont malades, et qu’ils ont besoin d’un médecin.

Un chant pour les infidèles

J’ai été frappé il y a quelques semaines en écoutant le nouveau chant de Noël de Sovereign Grace Music, O Come, All You Unfaithful (voir traduction française plus bas). Ce chant est une version modifiée du classique Ô peuple fidèle, qui commence habituellement ainsi:

«Ô peuple fidèle,
Jésus vous appelle,
Venez triomphants joyeux,
Venez en ces lieux.»

Mais Lisa Clow, l’auteur de O Come All You Unfaithful, demande : mais qu’est-ce qu’il se passe quand on n’est pas joyeux ? Quand on n’est pas triomphants? Quand on n’a pas été fidèles? Est-ce qu’on ne peut pas venir à Jésus? Non, c’est justement là qu’on a besoin de lui… Son chant commence donc ainsi :

Ô viens, peuple infidèle
Viens, toi qui chancelles
Viens, sache que tu n’es pas seul

(…)

Ô viens, coupable et tremblant
Viens, toi qui fais semblant
Vois, ce que ton Dieu a fait

Traduction par les étudiants de l’IBG

Lisa Clow raconte qu’elle a écrit ce chant dans une période difficile de sa vie, où elle luttait non seulement avec des épreuves qu’elle vivait, mais aussi avec son propre péché, et où elle se sentait si indigne de venir à Jésus.

Ce chant parle de ceux qui sont infidèles, instables, faibles, coupables, amers, brisés. Cela, à nouveau, c’est vous et c’est moi, de différentes manières. Et le message que ce chant nous adresse c’est qu’il n’y a pas besoin d’être parfaits pour venir à Jésus. Il est justement venu pour ceux qui sont imparfaits, infidèles, et qui le reconnaissent. Ceux qui viennent comme des mendiants pour tout recevoir de sa part.

J’ai eu la belle surprise de découvrir que les étudiants de l’IBG nous ont offert une traduction de ce chant (à lire ici). La voici donc, suivi de l’original anglais – bonne écoute !

Pour aller plus loin

Abonne-toi à ma newsletter et ne rate aucun de mes articles

Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant les activités de toutpoursagloire.com. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans la newsletter. Consultez notre politique de confidentialités ici.
Pas de spam, promis. Powered by ConvertKit

Benjamin Eggen

Benjamin a été pendant plusieurs années responsable du mouvement de jeunes La Rébellution, dans le cadre duquel il a écrit les livres Une vie de défis et Soif de plus ?. Après avoir étudié à l’Institut Biblique de Bruxelles, il est maintenant en formation pastorale dans son Eglise locale à Bruxelles. Vous pouvez le suivre sur sa chaîne YouTube ou son compte Instagram (@beneggen).

Articles pouvant vous intéresser

>