Instagram et YouTube ne sont pas ce qu’il y a de plus impressionnant

Nous sommes entourés chaque jour de spectacles qui réclament notre attention: sur les réseaux sociaux, sur notre smartphone, dans les pubs, au travers des vidéos virales, et de tant d’autres choses. Ces spectacles demandent notre temps, notre énergie, nos affections. Ces spectacles nous captivent et nous impressionnent. À juste titre?

Lorsque l’on compare ces spectacles à ce que la foi chrétienne offre, nous courons le danger de nous dire: « bof ». Le pardon des péchés? Je ne peux pas liker ça sur Instagram. Une relation privilégiée avec Dieu? Ce n’est pas ça qui fera le buzz sur internet. Ces choses qui nous captivent entrent en compétition avec notre émerveillement face à l’Evangile. Ils nous font croire que l’Évangile n’est pas si glorieux que ça. Ils nous rendent blasés de l’Évangile.

Face à ce danger, nous avons besoin de nous rappeler qu’en tant que chrétiens, nous avons ce qu’il y a de plus impressionnant. C’est ce que Paul veut montrer en 2 Corinthiens 3: nous, chrétiens de la nouvelle alliance, sommes au bénéfice du ministère de la justice, le ministère de l’Esprit, qui est bien plus glorieux que tout ce qui pourrait être appelé « glorieux » dans ce monde. Paul conclut le chapitre en disant:

Nous tous qui, sans voile sur le visage, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés à son image, de gloire en gloire, par l’Esprit du Seigneur.

2 Corinthiens 3.18

Nous contemplons la gloire de Dieu manifestée en Jésus (cf. 2 Corinthiens 4.6) avec une clarté totale, sans aucun voile sur le visage, sans rien qui nous cache cette gloire. Quelle merveille! Quel privilège! Cette gloire de Dieu manifestée dans la vie, la mort et la résurrection de Jésus est ce qu’il y a de plus impressionnant.

C’est aussi ce qu’il y a de plus permanent. Tous les autres spectacles que le monde offre sont passagers. Ce sont des boîtes creuses, de la fumée au-dessus d’un feu. Une story Instagram dure 24 heures, mais la gloire de Christ est éternelle. Une publicité est là pour quelques semaines avant d’être remplacée par un produit soi-disant meilleur, mais la beauté de Christ ne ternira jamais.

Dans son très bon livre La guerre des spectacles (dont cet article s’inspire), Tony Reinke s’exprime ainsi:

Le chrétien est noblement appelé à conserver son cœur, ses passions et ses désirs. La pire affaire au monde est de jouer dans la mare superficielle des spectacles d’ici-bas au lieu de plonger en profondeur pour trouver le trésor d’une valeur éternelle. (…) Le combat du chrétien, dans notre ère de médias, ne peut être gagnée que par la puissance expulsive d’un spectacle supérieur.

Tony Reinke, La guerre des spectacles, p.176-177

Ce spectacle supérieur, c’est Christ. Cela signifie qu’au lieu de courir immédiatement et sans cesse après la dernière vidéo YouTube, nous avons besoin d’être émerveillés par ce qui est bien plus impressionnant: la grandeur de la gloire de Jésus.

Comment faire cela? Il n’y a rien d’exceptionnel ou de mystique. Venir à l’église, passer du temps avec d’autres chrétiens pour s’encourager les uns les autres, lire de bons livres qui présentent la grandeur de Christ et de son œuvre, passer du temps à lire la Bible en voyant comment tout pointe vers Jésus, chanter ou écouter des chants centrés sur l’Évangile. Ce sont des choses simples du quotidien, mais qui nous permettent d’être mis face à ce spectacle bien plus grand et bien plus impressionnant que tous les autres.

Qu’est-ce que cela produira? A nouveau, Tony Reinke nous aide:

Lorsque nous tournons notre attention vers Christ -notre spectacle ultime-, tous les pixels clinquants des choses inutiles de notre culture et de nos idoles bien-aimées s’estompent étrangement. Au-delà de ces visions scintillantes qui consument le monde centré sur l’oculaire, nous aspirons au spectacle dont nous n’entrevoyons aujourd’hui qu’une pâle lueur, mais que nous verrons un jour dans la splendeur de sa forme entièrement transfigurée, pleinement visible à nos yeux.

Tony Reinke, La guerre des spectacles, p.186-187

Les spectacles d’Instagram, de YouTube et de Netflix sont bien médiocres en comparaison au Spectacle par excellence. Contrôlons nos regards et notre cœur vers les spectacles médiocres. Et plongeons-nous sans limites dans le Spectacle par excellence.

Benjamin Eggen

Benjamin a été pendant plusieurs années responsable du mouvement de jeunes La Rébellution, dans le cadre duquel il a écrit les livres Une vie de défis et Soif de plus ?. Après avoir étudié à l’Institut Biblique de Bruxelles, il est maintenant en formation pastorale dans son Eglise locale à Bruxelles. Vous pouvez le suivre sur sa chaîne YouTube ou son compte Instagram (@beneggen).

Articles pouvant vous intéresser

>